Cet article se veut un article de vulgarisation expliquant succinctement SIP et la TOIP au grand public, c’est pourquoi j’ai parfois pris quelques raccourcis. Je pris les plus techniciens de mes lecteurs de me pardonner ces raccourcis.

Quelques définitions

SIP (session initiation protocol) ou protocole d’initiation de session en français permet de téléphoner via un réseau informatique. C’est ce qui se passe lorsqu’on branche son téléphone sur sa box Belgacom, Voo ou Billi. On appelle cela de la TOIP (téléphone over internet protocol) ou téléphonie via protocole internet. La TOIP, elle, constitue un moyen de communiquer de téléphone à téléphone avec la possibilité d’utiliser un ordinateur pour émettre, recevoir ou émettre et recevoir des appels. La VOIP(voice over internet protocol) ou voix via protocole internet, terme très en vogue ces derniers temps, surtout avec le énième (et sans doute dernier) rachat de Skype (cette fois ci par Microsoft), fonctionne dans l’autre sens. Il s’agit de communiquer d’ordinateur à ordinateur avec la possibilité d’appeler un numéro de téléphone, comme le propose Google Voice / Talk ou Skype.

Le matériel

Le téléphone IP

Le téléphone IP se branche directement sur une prise réseau. Il est en apparence semblable à un téléphone normal hormis sa prise qui est du type RJ45 au lieu de RJ12 ou des formats nationaux (prises rondes en Belgique ou prises T en France par exemple). Téléphone A580IP Téléphone IP Gigaset A580IP de Siemens   Téléphone P201 Téléphone IP P201 de Great Elec  

La passerelle TOIP

La passerelle TOIP se place entre un téléphone et le réseau informatique, par exemple internet. Elle permet de conserver son téléphone normal et de téléphoner sans ordinateur. Voici un exemple de la passerelle Cisco que j’utilise : Passerelle SIP Cisco avant Passerelle SIP Cisco de face Passerelle SIP Cisco arrière Passerelle SIP Cisco de dos

Les applications

Il existe des applications pour tous types d’appareils, ordinateurs, smartphones, etc.  Nous pouvons citer, entre autre, Linphone, disponible sur ordinateurs et smartphones Android, Telephone uniquement pour Mac, SIP Droid, uniquement pour Android, et la liste est encore longue. Voici donc un peu plus de choix pour si vous souhaitez vous laisser tenter par l’expérience sans passer par l’achat ou la location d’un téléphone parfois couteux : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_SIP_software[en].

L’abonnement

Comme toute offre de téléphonie, il faudra souscrire un abonnement auprès d’un opérateur qui vous fournira un numéro de téléphone tout ce qu’il y a de plus standard. Je vous conseille l’excellente offre d’OVH http://www.ovh.com/fr/telephonie/qui (en mai 2011) pour 1€20 par mois vous permet de téléphoner gratuitement vers les fixes de 40 pays dans la limite de 100 numéros différents par mois et de 60 minutes par appels. L’offre soufre de quelques limitations certes, mais c’est déjà très appréciable et surtout au-delà des appels gratuits les tarifs sont vraiment collé au planchés. Le petit quart d’heure pub est fini, j’ajouterais simplement que l’offre n’est pas encore disponible en Belgique mais qu’OVH y travaille depuis longtemps, donc ça ne saurait tarder. Côté opérateurs Belges, il faut bien l’avouer, nous n’avons pas grand-chose à nous mettre sous la dent, mais soyons patient, ça arrivera tôt ou tard.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez plus d’information, je vous propose de retrouver cet article sur mon blog :http://nickko.be/2011/09/28/android-sip-comparaison/ Ainsi qu’un comparatif des applications SIP pour Android (à paraitre). — Note d’Edouard (update 1 mars 2012): A titre informatif, voici 2 exemples de tarifs: – Nomado (un des gros acteur Belge) 50 pays hors GSM (8h max par mois) 60.50€ Tvac/an (ensuite 0.019€/minute) Proxiumus/base/M* 0.12€ / minute soit 7.18€/h – OVH (un des gros acteur Francais) 40 pays hors GSM (99 numéros différents / mois – 60 minutes max par appel) 14.16€ Tvac/an (ensuite 0.022€/minute) Proxiumus/base/M* 0.17€ / minute soit 10.32€/h

Website :

Nos partenaires